Djidjelli 1871 : Spoliations et dépossessions foncières – Hosni Kitouni

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Commentaires de la publication :3 commentaires

[…]En travaillant sur l’histoire de la Kabylie orientale, nous avons mis au jour, au service des archives de la wilaya de Constantine, des documents rescapés du transfert des archives coloniales en France. Ils concernent les tribus de la région de Djidjelli (aujourd’hui Jijel, dans le nord-est du pays).

Djidjelli 1781 , Jijel, sequestre , Hosni Kitouni, JijelAccusées d’avoir activement participé à l’insurrection de 1871, celles-ci ont été « punies » par une confiscation collective de leurs terres, Comme 306 autres collectivités dans le reste de l’Algérie.

C’est cette documentation, complétée par des archives conservées aux Archives nationales d’outre-mer (ANOM) d’Aix-en-Provence, que nous avons exploitée pour exposer le cas de trois tribus de Djidjelli emportées par la tempête des spoliations.

(plus…)

Continuer la lectureDjidjelli 1871 : Spoliations et dépossessions foncières – Hosni Kitouni

Séquestre sur les biens meubles et immeubles de 50 insurgés de diverses tribus du district de DJIDJELLY.

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Commentaires de la publication :1 commentaire

N. 295. — SÉQUESTRE — Liste nominative de 50 insurgés frappés de séquestre de diverses tribus du district de DJIDJELLY.

Vu l’arrêté du Chef du Pouvoir exécutif du 15 juillet 1871 :

Considérant qu’il résulte d’un étatCheikh Aziz el Haddad fourni par le Général commandant la division de Constantine, que les indigènes du district de Djidjelly ci-après dénommés, ont pris la part la plus active à l’insurrection dans la Kabylie orientale de 1871, soit en excitant les tribus à la révolte, soit en dirigeant les contingents insurgés aux attaques de Djidjeliy, d’El Milia et de Bougie, et en participant avec acharnement à l’incendie et au pillage des fermes et établissements appartenant aux Européens, ou à des indigènes restés fidèles ;

Qu’ils se sont ainsi rendus coupables des actes de rébellion et d’hostilité prévus par l’art 10 de l’ordonnance du 31 décembre 1845 dont il y a lieu, dès lors, de leur faire application:Sur la proposition du Général commandant la division de Constantine ; Vu l’avis de la Commission instituée par notre arrêté du 7 juin 1871 ; Le Conseil de Gouvernement entendu :

ART. ler.Sont frappés de séquestre. partout où ils sont situés et où ils pourront être ultérieurement reconnus en Algérie les biens meubles et immeubles appartenant aux indigènes ci- après désignés : (suite…)

Continuer la lectureSéquestre sur les biens meubles et immeubles de 50 insurgés de diverses tribus du district de DJIDJELLY.

Séquestre sur les biens de Braham ben Bou Soufa – Tribu Ouled-M’hemed

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Commentaires de la publication :0 commentaire

Séquestre.Etat des immeubles séquestrés sur Braham ben Bou Soufa, cultivateur aux Ouled-M’hemed, caïdat d’El-Aouana, cercle de Djidjelli.

Braham Boussoufa

Considérant que le prévenu Braham ben Bousoufa a pris part activement à l’insurrection de 1871, et  en exécution de l’ arrêté nominatif du Gouverneur  général, du 1er décembre 1871, l’administration des Domaines, a pris possession des immeubles appartenant à l’indigène sus-nommé, situés dans la tribu des Ouled-M’hamed, Ferka-Am-Mezouren, dont la désignation suit: (suite…)

Continuer la lectureSéquestre sur les biens de Braham ben Bou Soufa – Tribu Ouled-M’hemed

Séquestre sur les biens de Saïd ben Younès, ancien caïd des Beni-Caïd

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Commentaires de la publication :1 commentaire

ARRÊTÉ. Séquestre sur les biens de Saïd ben Younès, ancien caïd des Beni-Caïd, compromis dans l’insurrection de 1871.

Sequestre insurrection 1871, Djidjelli

N. 221. – SÉQUESTRE. — Etat des immeubles séquestrés sur Saïd ben Younès, cultivateur, ancien caïd des Beni-Caïd, et situés dans la fraction des Ouldja, tribu des Beni-Caïd, district de Djidjelli.
– En exécution de l’arrêté de M. le Gouverneur général, du 1er décembre 1871, inséré au Moniteur de l’Algérie du 3 du même mois, l’administration des Domaines a pris possession des immeubles dont suit la désignation appartenant à, l’indigène sus-nommé.

  • Une maisonnette en pierres, couverte en tuiles, avec son emplacement d’une contenance de 08 c.
  • Un gourbi recouvert en chaume, avec son emplacement et le terrain qui l’entoure, d’une contenance de 5 a. Ces deux immeubles sont situés au lieu dit Bled-Tahar. (suite…)

Continuer la lectureSéquestre sur les biens de Saïd ben Younès, ancien caïd des Beni-Caïd

Séquestre sur les biens de Hocine Moulay Chekfa

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Commentaires de la publication :0 commentaire

ARRÊTÉ. qui frappe de séquestre les biens de toute nature des indigènes compromis dans l’insurrection de 1871.

Sequestre insurrection 1871 Djidjelli, Moulay Chekfa

Séquestre. – État des immeubles séquestrés sur les sieurs :
Si El Houssin ben Si Ahmed ben Cherif Moulay Chekfa ;
– Si Belkassem ben Si Ahmed ben Cherif Moulay Chekfa ;
– Si Amer ben Si Ahmed ben Cherif Moulay Chekfa, indigènes de la tribu des Beni-Ider, district de Djidjelli.

En exécution de l’arrêté de M. le Gouverneur général. du 1″ décembre 1871, inséré au Moniteur de l’Algérie du 3 du même mois, n° 287, l’administration des Domaines a pris possession de parts et portions indivises appartenant aux indigènes sus-nommés dans les immeubles dont suit la désignation (suite…)

Continuer la lectureSéquestre sur les biens de Hocine Moulay Chekfa

Apposition du séquestre sur le territoire des tribus du cercle de Djidjelli, d’El-Milia et des Babors

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Commentaires de la publication :0 commentaire

 Insurrection de 1871 Jijel, Sequetre tribus de Djidjelli

Sont ou seront frappés de séquestre les biens de toute nature, collectifs et individuels, des tribus et des indigènes qui auront commis ou commettront les actes d’hostilité déterminés par l’art. 40 de l’ordonnance du 31 octobre 1845 ; Considérant qu’il résulte des renseignements recueillis, que les tribus des Beni-Âhmed, Beni-Amran-Djeballah, Beni-Amran-Sefia, Beni-Khettab, Beni-Mehammed, Ouled-bou-Beker, Beni-Kaïd, Ouled-Belafou et Beni-Siar, situées dans le cercle de Djidjelli; ont pris une part active à l’insurrection de 1871 ; qu’ayant la ville de Djidjelli pour appui ces tribus auraient pu, si elles l’eussent voulu, résister efficacement aux insurgés qui ont propagé la révolte chez elles ; et que, malgré leurs relations anciennes avec les Européens, elles ont montré le plus grand acharnement pendant les diverses attaques dirigées contre la ville. (suite…)

Continuer la lectureApposition du séquestre sur le territoire des tribus du cercle de Djidjelli, d’El-Milia et des Babors